Dans les poèmes de Michelle, les enfants ont des ailes pour voler, c’est quand la nuit tombe qu’ils deviennent colombes pour rêver, rêver… Teri Moise

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*