« No Surprises » – Song by the Window #1

La vitesse à laquelle le temps nous échappe m’apprend à ne reconnaître plus que deux sortes d’actions : les choses que l’on fait pour soi-même, et celles que l’on ne devrait tout simplement pas faire. Egoïsme réducteur ou caprice de jeunesse recyclé ? Ni l’un ni l’autre il me semble. Pas non plus une libération prépubère à peine rebelle, mais davantage un savoir vivre avec la personne que l’on est et que l’on devient, dans ses envies, ses forces et ses défauts.
Je veux croire, peut-être naïvement, en ma singularité. Et plus même : en celle de chacun. Je veux essayer d’être étrange, hors norme, asystémique. Je veux, sans gêne, enjamber la clôture mentale qui sépare un monde rationnel, bureaucratique et pourtant si souvent illogique, de la folie créatrice dans tout ce qu’elle a de merveilleusement chaotique. Je veux décharger une âme novice qui balbutie tout juste ses premiers mots vrais et ressentis, à l’envers des chemins gris et urbains qu’on lui a dépeint jusqu’à aujourd’hui.
Donnez moi du bruit, de la fureur et du tumulte ! Montrez moi des horizons et des angoisses, des éclats de rire et des maux de ventres. Faites moi chanter sur un balcon une après-midi de printemps, à la lumière d’un soleil nouveau. Dieu quelle horreur que la fadeur de vivre ! C’est bien ça en fait, ce que je ne veux pas. Vivre sans agitation, sans couleurs. Sans craintes et sans joies. Sans alarmes et sans surprises.

Théo Maxyme

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs requis sont marqué avec *

*